Le VMC simple flux et la ventilation
vmc-simple-flux-2.jpgvmc-simple-flux-3.jpgvmc-simple-flux-4.jpgvmc-simple-flux-5.jpgvmc-simple-flux-6.jpg

VMC simple flux et la ventilation mécanique contrôlée

VMC simple flux

Face à l’humidité, la seule solution reste la ventilation. Mais lorsque la ventilation simple ne suffit pas, il est important de s’armer de quelques matériels efficaces contre la condensation à l’intérieur du logement et surtout dans les pièces humides telles que la salle de bain, la cuisine, le débarras. Il existe différents types de ventilation. La VMC simple flux en fait partie. La VMC est la ventilation mécanique contrôlée. Il s’agit d’un dispositif motorisé qui permet de renouveler l’air dans une pièce. Concernant la VMC simple flux, le fonctionnement se passe en continu, à savoir, l’air extérieur qui pénètre dans la maison par toutes les ouvertures et entrées d’air, est rejeté par les bouches d’extraction reliées à un moteur et situées dans certaines pièces de la maison (cuisine, toilettes, salles de bain).

entretien d'une VMCLa VMC simple flux peut être autoréglable (qui permet de conserver le même débit d’air dans la pièce quel que soit le nombre de personnes s’y trouvant) ou hydroréglable (dans ce cas, le débit d’air varie en fonction du taux d’humidité). Installer une VMC simple flux permet d’éviter la condensation de l’air dans le logement en renouvelant l’air qui s’y trouve. Il s’agit du système de ventilation le plus répandu et le plus utilisé. Cependant, son installation nécessite quelques travaux. Il faut prévoir des tuyaux qui seront suspendus à la charpente et relieront les pièces avec arrivée d’eau comme la cuisine et la salle de bain. De plus, l’évacuation devra être installée tournée vers l’extérieur. La plupart des nouvelles constructions intègrent directement l’installation d’une VMC, car cela sera toujours moins onéreux que s’il s’agit d’une rénovation. L’installation d’une VMC simple flux coûte environ 250 euros (pose + matériel). Si elle est autoréglable, il faudra compter environ 600 euros à 800 euros (et à peu près 400 euros dans une construction neuve), si elle est hydroréglable, il faudra compter entre 1000 euros et 1400 euros (et environ 700 euros dans une construction neuve).

Modèles de ventilation mécanique contrôlée (VMC)

Une VMC simple flux autoréglable est composée d’une entrée d’air autoréglable dans les pièces principales, d’une bouche d’extraction, d’un moteur avec ventilateur. C’est la solution la plus économique et son débit d’air est toujours constant, et ce, quelles que soient les conditions climatiques et le nombre de personnes dans le logement ou la pièce. Ce qui est en même temps un inconvénient, car le débit d’air doit varier en fonction des personnes dans la pièce et des conditions climatiques (vent, pluie, soleil).  Quant à la VMC simple flux hydroréglable, le débit d’air varie en fonction du taux d’humidité. Contrairement au premier système, ce système permet une meilleure ventilation en évacuant l’air humide. Il permet l’élimination de l’humidité, de l’air vicié et des odeurs. Il existe deux types de VMC hydroréglables : la VMC hydro A dont le débit d’air varie en fonction de la pression et la VMC hydro B dont le débit d’air varie en fonction de l’humidité ce qui permet une régulation fine de l’air.

VMC simple fluxLa VMC qui fonctionne selon le système hydroréglable est le meilleur système des VMC simple flux et apporte de nombreux avantages : elle permet au débit d’air de varier en fonction de l’humidité et de tenir donc compte du nombre d’occupants dans le logement ainsi que des conditions climatiques, elle permet une économie d’énergie par rapport à un système autoréglable, elle permet un amortissement rapide après son installation grâce aux économies qu’elle permet de réaliser, ce système n’empêche pas d’ouvrir les fenêtres, elle consomme moins d’électricité et permet une diminution notable des nuisances sonores extérieures s’il y a des entrées d’air acoustiques. Mais bien que très efficace, ce système de ventilation possède toutefois quelques inconvénients, à savoir : un coût plus onéreux que celui autoréglable, ce système n’empêche pas un gaspillage de chauffage par rapport à d’autres systèmes de ventilation, en été, le matériel peut surchauffer, il crée de nombreux courants d’air et s’il réagit à l’humidité, il ne réagit pas toutefois aux polluants.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

Aucun commentaire pour le moment