Le VMC simple flux et la ventilation
vmc-simple-flux-2.jpgvmc-simple-flux-3.jpgvmc-simple-flux-4.jpgvmc-simple-flux-5.jpgvmc-simple-flux-6.jpg

Comment installer une VMC simple flux

Installer une VMC simple flux

Catégories de ventilation mécanique contrôlée

Trois catégories de ventilation mécanique contrôlée (VMC) existent. On peut ainsi installer une VMC simple flux, une VMC double-flux ou encore une VMC hygroréglable. De tous les types de VMC, c’est le type à simple flux qui est le moins onéreux à l’achat comme pour l’installer. Avec une VMC simple flux, l’air extérieur est aspiré vers l’intérieur puis dirigé vers les pièces du bâtiment qui ont de l’air à faible taux d’humidité puis l’air est dirigé vers les pièces à taux d’humidité supérieurs et en fin de course, l’air est rejeté au dehors. La VMC simple flux résulte à des pertes d’air chaud pendant son fonctionnement et ceci est inévitable. Cependant, le VMC simple flux règle les problèmes de condensation de certaines constructions donc elle a ce grand avantage aussi. Même la VMC hygroréglable est à simple flux, mais on l’appelle ainsi, car la quantité d’air qui entre et qui ressort d’un bâtiment ou des pièces individuelles est contrôlable en fonction de la mesure de l’humidité. Ce système élimine les pertes de chauffage de plus de vingt-cinq pour cent comparativement au VMC simple flux. Installer une VMC simple flux coûte entre deux cent cinquante euros en général pour le type le plus simple et va jusqu’aux sept-cents euros environ pour le type hygroréglable.

Avant de commencer l’installation

La circulation de l’air qui se fait par la VMC à simple flux ne fait aucun bruit et se fait lentement et continuellement. Pour que l’air puisse circuler d’une pièce à l’autre alors que les portes sont closes, il faut qu’il y ait un espace d’au moins un centimètre sous la porte. Avant d’installer une ventilation mécanique contrôlée à simple flux, juste en haut des fenêtres des pièces majeures il faut qu’il y ait une bouche d’air pour la laisser entrer l’air.

L’installation de la VMC à simple flux

Les sorties d’air, appelées bouches d’extractions se trouvent dans le plafond le plus loin possible de la porte surtout dans les pièces très humides comme la salle de bain et la cuisine. La fonction de ces bouches est d’extraire l’air vers le dehors juste en haut de la maison. Cette extraction elle-même est faite par le caisson d’extraction. Pour poser les bouches d’extraction, il faut créer un espace dans le plafond et cela comprend enlever le matériau isolant qui s’y trouve aussi. L’étape suivante pour installer une VMC simple flux est de raccorder les bouches au caisson qui sera placé dans le grenier ou l’espace entre le plafond et la toiture.

Le groupe d’extraction doit être placé de sorte qu’il ne puisse vibrer et faire du bruit. Aussi, il faut penser à positionner le caisson de façon à ce qu’il soit plus ou moins d’égales distances aux différents points d’extraction d’air. Afin de correctement installer une VMC à simple flux, les sorties d’air et le caisson doivent être reliés à l’aide de tuyaux flexibles, préférablement isolés, appelées gaines. Ces conduits ne doivent pas être tordus ni trop lâches, mais au contraire, avoir une tension modérée. L’étape finale de l’installation de la VMC à simple flux se passe sur le toit où vous devrez enlever une tuile et enlever une partie du matériel isolateur. Vous mettrez à la place une tuile à douille. Dernière chose à faire; reliez le groupe d’extraction à la douille par un tuyau spécial. Une fois tous les interrupteurs du bâtiment reliés aux fils de chaque section, la partie électrique du travail sera aussi terminé et vous aurez fini d’installer la VMC simple flux.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions